Le D-Day à Omaha Beach

Le D-Day à Omaha Beach
« Il faut sauver le soldat Ryan », de Steven Spielberg - Omaha Beach - Plage du débarquement en Normandie
Guides de voyage

Omaha Beach dans l'Histoire

Derrière le nom de code d’Omaha Beach, se cache une superbe plage de sable se déroulant sur 7 km au pied des falaises du Bessin et reliant les villages de Vierville, Saint-Laurent-sur-Mer et Colleville. C’est ici que le Jour J fut le plus sanglant : 1800 morts ou disparus, 2300 blessés. En préparant le Débarquement, les troupes Alliés étaient bien conscientes du piège mortel que représentait pour les assaillants cette plage sous haute surveillance allemande.

Encore en partie visibles aujourd’hui, une quinzaine de bunkers abritant canons, mitrailleuses ou mortiers surplombait la grève elle-même truffée de pièges, la prenant en enfilade sous leurs tirs. Mais il fallait faire la jonction avec les autres plages de la côte… Le pilonnage du plateau par l’US Force, les tirs de canons de marine au large et les chars amphibie prévus pour épauler l’infanterie assurèrent la victoire finale des alliés, mais n’empêchèrent pas le massacre de centaines de GI’s… Érigée en 2004 sur le sable, face à la mer, la sculpture monumentale d’Anilore Banon évoque aujourd’hui le souvenir de ces Braves.

A voir

Tout près, à Colleville-sur-Mer, l’incontournable Overlord Museum retrace les grandes lignes du conflit à travers des scènes reconstituées très réalistes et une impressionnante collection de 10 000 pièces d’armement allié et allemand. L’emblématique cimetière américain, qui surplombe la plage d’Omaha (Omaha la sanglante), fait lui aussi figure d’incontournable. 9 387 soldats y reposent en paix. Les pierres tombales, parfaitement alignées, sont d’un blanc immaculé. Parmi les noms, ceux des frères Niland, dont l’histoire a inspiré le film « Il faut sauver le soldat Ryan », de Steven Spielberg.

@Hachette Tourisme

LES PETITS PRIX