Le nouveau Musée de l'Homme au Trocadéro

Le nouveau Musée de l'Homme au Trocadéro
Musée de l'Homme du Trocadéro vu de la Tour Eiffel - Paris
Rédaction Voyages-sncf.com

Fin 2015, le Musée de l’Homme du Trocadéro a ré-ouvert ses portes après 6 ans de travaux ! Résultat : un nouveau lieu parisien que l’on peut visiter en famille pour découvrir l’homme, son évolution depuis le début de l’humanité et son environnement jusqu’à aujourd’hui.

Le parcours et la muséographie sont pensés pour une visite à plusieurs lectures des impressionnantes collections qui ne cessent d’augmenter… 700000 objets de préhistoire, 30000 ensembles d’anthropologue (spécimens et représentations du corps humain), 6000 objets illustrant l’appropriation de la nature… Il y en a donc pour tous les âges, du néophyte au connaisseur, pour apprécier les vestiges de la préhistoire, les représentations de l’humain et comprendre l’appropriation de la nature par l’humain…

Les différents moments de la visite

La galerie de l’homme se suit sur deux niveaux et la mezzanine. C’est le cœur du musée. Les spectaculaires vitrines murales offre tout une série d’objet à observer incorporant des pauses d’interprétation, des moments ludiques autour de tables de jeu, des expériences tactiles et sonores. Le parcours en 3 parties part de 3 questions : Qui sommes-nous? D’où venons-nous? Où allons-nous?

Qui sommes-nous ?

La première partie des collections permanentes s’intéresse à la nature humaine à travers le corps, la pensée, le langage, la vie en société.

Une vitrine a pour thématique la représentation de la fécondité à travers les civilisations, et en face se trouvent de grands écrans verticaux émettant des images numériques de l’homme, du monde. Une autre vitrine s’intéresse à la morphologie du corps : des dents, la représentation des muscles des mains, des cranes (dont celui célèbre de Descartes), en face des images montrent comment l’homme façonne son corps avec des tatouages, des piercings… L’homme a pensé le monde notamment grâce à son cerveau visible dans un cube plexi ; il a eu la perception du temps en prenant conscience de la mort, d’où des rites magiques représentés dans une petite salle obscure… en tant qu’animal social, les individus du groupe ont chacun un rôle, selon le sexe, le lieu de vie… et les langues qui forment le socle d’une communauté.

Le mur des langues est particulièrement sympathique. De chaque langue (en plastique) sortant du mur, l’on entend une langue ancienne ou non, rare ou commune, de toute la surface de la terre. Des panneaux indiquent le nom de la langue et le nombre de personnes qui la parlent aujourd’hui. C’est ainsi, qu’en tendant l’oreille, vous entendrez du Birman, une langue en voie de disparition de Papouasie Nouvelle-Guinée, du Tagalog de Polynésie, du Tamoul du Sri Lanka… Un espace à côté se sert de la voix comme instrument de musique pour vous faire apprécier les chansons du monde ou les chants de la pluie…

Une série de bustes de Charles Cordier et de moulages forment une rampe impressionnante de représentation de l’homme. Dans les vitrines sont glissées des œuvres contemporaines, permettant un mélange dynamique des genres de représentation.

D’où venons-nous ?

La seconde partie présente l’histoire de l’humain depuis ses origines. La lignée des Homo-Sapiens parallèle à d’autres sortes d’humains se retrouve sous forme de représentation à taille humaine, selon une frise temporelle dont il n’est pas toujours simple de prendre conscience. Squelettes, outils, pierres, silex, os à toucher, présence d’animaux, la chasse et la pêche… ça y est, vous avez remontez le temps. Une salle présente de vrais restes de Cro-Magnon, et des objets sur la vie et la mort au Paléolithique.

A faire absolument : le morphing en Neandertal ! Tel un photomaton, vous vous asseyez dans une cabine. L'écran utilise votre visage en le déformant selon les traits du Neandertal : large tête, nez épaté, grand front… pour vous raconter l’histoire de ce genre d’homme disparu.

A l’étage, une salle sombre recèle des trésors de la préhistoire, des œuvres d’art d’hommes des cavernes : des sculptures sur os, des peintures sur pierre, des gravures sur bois… avec la maitrise d’une perspective, de la géométrie… des pièces originales exceptionnelles. D’autres vitrines recréent les éléments de la vie préhistoriques : les végétaux et les animaux de l’époque, les outils et objets de la vie quotidienne…

Où allons-nous ?

La troisième partie s’ancre dans le présent avec les impacts écologiques des activités humaines, des effets socio-culturels de la mondialisation…

L’évocation du voyage à travers l’histoire des grands explorateurs, de la démographie, des cultures, de l’histoire… défilent sur un grand écran accompagné d’une frise chronologique. Une vitrine présente des coques de téléphone portable car se demander ce qu’il faut conserver de notre propre société est aussi le rôle d’un musée de l’Homme ! Un bus d’Afrique possède des écrans à la place des fenêtres, une yourte est montée, un mur présente les évolutions médicales impressionnantes vers peut-être un futur homme bionique ! Un espace nous fait prendre conscience de l’importance de l’eau pour nous et notre planète…

Le Balcon des Sciences

Le Balcon des sciences est comme une sorte de conclusion à la visite. Une fenêtre sur la recherche, pour suivre l’avancée des scientifiques et surtout les rencontrer. Vous aurez en effet peut-être la chance de visiter la section « Expositions thématiques » en compagnie d’un chercheur qui vous dévoilera bons nombres de mystères. Sinon, il ne vous reste plus qu’à regarder les vidéos très bien faites sur lesquelles chaque catégorie de chercheurs vous explique son métier, ses méthodes de travail, les recherches en cours…

L’exposition temporaire « Chroniques d’une renaissance » sera présente jusqu’au 13 juin 2016. Elle reprend l’histoire du lieu et les importantes rénovations réalisées pour l’ouverture du nouveau musée de l’Homme.

Des expériences au musée

Le musée de l’homme ne se visite pas seulement, on contemple, on touche, on écoute, on lit, on sent, on joue, on participe ! Tout au long de la visite, une multitude d’expériences sont proposées : S’installer à une table d’hôtes pour jouer avec les liens de parenté, écouter les langages du monde, remonter le temps à la manivelle, serrer la main d’un chimpanzé, d’un Homme de Néandertal et d’un Homo sapiens, marcher dans les pas d’un australopithèque, se faire filmer sous les traits d’un néandertalien, sentir l’odeur du feu « préhistorique », monter dans un car rapide de Dakar pour voir défiler le paysage, visiter une yourte mongole, humer des préparations à base de riz des quatre coins du monde, enregistrer son point de vue sur le devenir du monde...

Les autres parties du musée

Le musée comprend aussi un centre de ressources, un auditorium, une bibliothèque de recherches, un restaurant, une cafétéria…

Le bâtiment

L’extérieur est resté le même mais l’intérieur a tout été refait. La verrière de Davioud du pavillon de tête, un des principaux vestiges de l’ancien palais du Trocadéro de 1878, classée monument historique a été complètement restaurée.

Tout à côté, l’aquarium de Paris est un formidable complément de journée, surtout pour les petits !

Musée de l'Homme
17 place Trocadéro, 75116 Paris cedex
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h (21h le mercredi)

Paris

Quand on évoque Paris, on pense ville lumière, romantisme, musées, culture, shopping…Découvrez les nouvelles expos à ne pas manquer, les adresses gourmandes immanquables... on trouvera toujours une bonne raison de venir à Paris !