Voyage à Nantes 2017

Voyage à Nantes 2017
Eva et Adèle au Voyage à Nantes 2017
Rédaction Voyages-sncf.com

Du 1er juillet au 27 août, on va à Nantes pour suivre la ligne verte et découvrir un circuit artistique le temps d'une promenade urbaine. Un voyage à Nantes qui va d'étonnement en découverte dans le monde de l'art contemporain ou de l’art tout court !

Le concept

Suivez la ligne verte au sol sur une quarantaine d'étape. Cela peut être une expo dans une galerie, une installation artistique dans l'espace public, un lieu du patrimoine, un point de vue surprenant, une rétrospective... On peut faire tout le parcours en deux ou trois jours, ou seulement une partie en choisissant parmi l’incroyable offre culturelle !

Les nouveautés 2017

Eva et Adèle, égéries 2017 du Voyage à Nantes ! Elles sont surprenantes ces « Jumelles hermaphrodites de l’art » performeuse : crâne rasé, vêtements girly à paillettes

Les expos

Le 23 juin, le musée d’arts de Nantes rouvre ses portes après 6 ans de travaux de restauration. Cet été 900 œuvres sont exposées. L’artiste Susanna Fritscher a installé son œuvre dans le patio nommé Rien que de l’air, de la lumière et du temps, une œuvre aérienne qui place le visiteur au centre.
Alexandre Périgot a puisé 140 toiles d’anonymes de la collection du musée des Beaux-Arts pour créer un accrochage intitulé Mon nom est personne au passage Sainte-Croix.

Après Mexico, Washigton et Londres, le Château des ducs de Bretagne accueille l’exposition Les esprits, l’or et le chaman – L’Eldorado amérindien, à l’occasion de l’année France / Colombie. 220 objets en or nous parlent d’archéologie, d’identité, de transformation sociale…

Le Lieu Unique présente Seul avec la nuit de H.R. Giger, grand graphiste suisse et créateur pour le cinéma. On lui doit l’Alien de Ridley Scott. Il était un visionnaire, un dessinateur, peintre, sculpteur, fasciné par la science-fiction.

La Hab Galerie, espace d’expositions d’art contemporain sur l’île de Nantes, a choisi cette année de laisser Daniel Dewar et Grégory Gicquel montrer des vraies sculptures avec un truc qui cloche ! Les artistes ont aussi investi le Cours Cambronne avec leurs 3 sculptures en marbre rose du Portugal, Les nus : des évocations de corps avec des objets ordinaires comme un lavabo pour le visage, les toilettes pour le fessier, un bidet pour les pieds.

Dehors !

Dans l’espace public, les artistes transforment les lieux, interrogent les passants… Place du Bouffay, les terrasses entourent La Part Manquante de Boris Chouvellon, une sculpture monumentale, une grande roue pas entière, faite d’acier et de béton, posée sur un sol recouvert d’un sel cristallin. Un paysage futuriste de ruine moderne sur une île isolée, en plein centre de la ville !

La Terre où les arbres rêvent est l’œuvre de Laurent Pernot sur la place Royale : 3 arbres immenses (un cocotier d’Afrique, un papayer sud-américain et un arbre tropical préhistorique) sont posés sur un sol desséché et craquelé, et portent en leur sommet un corps nu et blanc chacun. Quel est notre rapport à la nature, entre destruction et protection ?

Vous serez surpris de trouver un long toboggan dans les douves du Château des ducs de Bretagne… c’est celui de Tact Architectes et Tangui Robert pour leur installation appelée Paysage glissé. Et si vous avez plus de 14 ans, à vous la descente… vous ne verrez plus le château de la même manière !
Nicolas Darrot, 3 endroits !

… Sur la place Graslin, Nicolas Darrot installe un géant endormi, allongé sur son flanc. En entrant à l’intérieur, entouré de brume, son cœur est un foyer en bronze, le centre d’une constellation. En face de son géant, il faut entrer dans la salle de l’Opéra, pour voir une autre installation de Nicolas Darrot : un drapeau noir mécanisé fait voler son voile dans un mouvement régulier devant la scène, tel le chef d’orchestre bougeant sa baguette. Au Temple du goût, l’artiste installe son univers avec ses installations et ses automates évoquant l’astronomie et le voyage dans l’espace.

3 hôtels pas comme les autres

Simon Thiou s’inspire des années 70 pour créer sa chambre d’artiste à l’hôtel Cambronne. Julien Nédélec conçoit une chambre sur le thème du sommeil à l’hôtel Okko. Charlotte Barry a créé un cocon dans une des chambres de l’hôtel Voltaire Opéra.

Et toujours…

La Cantine est l'endroit idéal pour faire une pause. Profitez-en pour passer par le potager, 900 m2 où poussent tomates, basilics, radis, courgettes, concombres… pour la « petite salade de la Cantine ». Un petit coin de nature !

Claude Ponti, le célèbre illustrateur de livres d’enfants a transformé le Jardin des plantes de Nantes, à l’unisson de son univers onirique habituel : vous passez sous un banc géant, vous entendez rire dans un bosquet, vous photographiez un arbuste poussin, vous faites tinter les Clochers-Pots…

Vous pouvez visiter la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul  avant de faire un tour dans les rues commerçantes de Nantes, pour observer les enseignes des boutiques de centre-ville de Nantes, créer par des illustrateurs.

Montez au bar Le Nid, du 32ème étage de la Tour Bretagne pour un panorama sur la ville et pour la scénographie de Jean Jullien, un artiste sensible et lunaire.

Sur l'île de Nantes, l’éléphant des Machines de l'île se promène près du Carrousel des Mondes Marins. Dans la rue La-Noue-Bras-de-Fer, dans la cour du siège d'Aethica (constructeur de projet immobilier), Lilian Bourgeat a créé un immense Mètre à Ruban jaune. On se sent un lilliputien devant cet outil démesuré. L’Arbre à basket de l’agence d'architecture a/LTA s’est ancré dans le parc des Chantiers.


 

Nantes

Actualités, événements, visites, sorties, balades, bons plans... Toutes nos idées pour un week-end réussi à Nantes !
LES PETITS PRIX